Historique de l’Affobeb

La première réunion de ce qui allait devenir l’Affobeb a eu lieu le 6 Juillet 1994 entre Annick Maufras du Chatelier, Régine Prat et Jacqueline Tricaud. Toutes les trois animaient des groupes de formation à l'observation de bébé et souhaitaient croiser leurs expériences, différentes en ce domaine, en se référant à la transmission de l’enseignement direct d’E. Bick dont avait bénéficié l’une d’entre elles (A.Maufras du Chatellier)
Le besoin de confrontation apparaissait à la fois comme :

  • un objectif de développement de la pensée dans une attente d’une fonction contenante du groupe  de formateurs: registre que l’on pourrait dire maternel, qui concernerait l’accueil des contenus et des pensées.
  • une recherche d’un garant du maintien éthique de l’état d’esprit de la méthode : registre que l’on pourrait dire paternel, qui concernerait davantage les éléments du cadre, la position de formateur, l’éthique par rapport à l’enfant et à la famille
3 grands axes de réflexion se sont tout de suite dégagés et restent d’actualité aujourd’hui  :
Clinique : spécificité du travail de groupe, abord du matériel, interventions du formateur
Ethique : choix de l’observateur, formations requises, modes de présence dans la famille…
Technique : les spécificités du cadre, les modalités d’intervention du formateur, les consignes données …
Aux premières réunions fondatrices en 95 s’est ainsi constitué un groupe dont une bonne part reste encore le noyau du groupe actuel
E.About / M.C.C Choppy / H.Chbani / S.Deffin / G et M. Haag (qui ont bénéficié de l’enseignement direct d’E.Bick) / D.Houzel/ D.Huon / F.Jardin / M.B.Lacroix / P.Lafforgue / A.Levy / A.Maufras Du Chatelier ( également élève directe d’Ester Bick) / N.Minazzio / M.Monmayrant / S.M Passone / R.Prat / R.Sandri / J.Tricaud / A.Watillon.
  • Le contenu de notre travail commun
- Des surprises :
Les premiers temps ont été consacrés à un tour d’horizon des pratiques de l’observation de bébé qui se sont révélées beaucoup plus diverses qu’on ne l’aurait imaginé à partir d’une source commune, encore assez proche dans le temps de l’enseignement direct d’Esther Bick.
Sont en particulier apparues des différences :
  • dans la durée de l’observation en famille : 1an, 18 mois, 2ans ou plus
  • dans la composition du groupe : un ou deux formateurs, participants professionnels ou non, expérience analytique personnelle ou non, groupes uniquement composés d’observateurs, groupes avec des auditeurs et un ou 2 observateurs…
  • dans les modalités institutionnelles : prise en charge par des organismes de formation ou pratique libérale, groupe de formation en institution, ou avec une même équipe de soins.
  • dans les modalités d’intervention du formateur : attitude directive ou non, prise en compte des mouvements psychiques groupaux, sélection des candidats à l’observation
Nos discussions se situent dans la perspective d’aller au-delà de la « question de principe » de chacun. L’évolution a montré un enrichissement et une modification des pratiques dans le sens d’une harmonisation réduisant les clivages.
Un temps est consacré de façon variable aux questions actuelles : préparation des congrès, demande de nouveaux membres, problèmes auxquels nous sommes confrontés dans la pratique de l’observation selon Bick…

  • Les thèmes abordés  ont souvent occupé plusieurs réunions et donnent une idée du travail du groupe et de son évolution:
- La crise des 12 mois 
- l’évolution de l’observation vers une thérapie
- la découverte d’une pathologie du bébé en cours d’observation 
- les difficultés personnelles de l’observateur et leur impact sur le groupe
- l’interruption de l’observation 
- l’utilité du séminaire de formation 
- l’ impact de l’imminence de la fin de l’observation 
- les modalités de la fin de l’observation 
- les résistances de l’observateur 
- l’incidence des situations institutionnelles sur le travail de l’observateur 
- le rôle de l’animateur du groupe 
- l’observateur entre ajustement à la mère et maintien du cadre 
- l’observation et le processus d’acquisition des connaissances 
- l’incidence sur le travail de l’observation des informations données aux parents sur le séminaire de supervision 
- quand le formateur est le chef de service 
- évolution de la contenance psychique 
- la 1ere séance d’observation ; les inquiétudes dans le groupe à propos du bébé
- le début d’un séminaire de formation 
- la modification du rythme des observations
- les premiers contacts avec la famille 
- le rôle de l’intermédiaire 
- l’absence de suite au projet d’observation
- l’observation de jumeaux 
- l’observation participante
- la naissance prématurée du bébé 
- les rencontres avec les parents après la fin de l’observation ...
    Les caractéristiques nécessaires pour appartenir à ce groupe ont été définies de façon minimale par :
      • une organisation minimale a été pensée, pour faciliter le fonctionnement de ce groupe de travail
      - Jusqu’à présent les réunions ont lieu dans les locaux de l’Intersecteur de pédopsychiatrie infanto-juvénile du 17eme arrondissement de Paris qui a bien voulu nous accueillir et nous fournir l’infrastructure organisationnelle ( locaux, cuisine, parking, secrétariat…)
      - Les
      comptes-rendus sont envoyés exclusivement aux personnes qui viennent régulièrement aux réunions.
            Le temps le plus important est consacré aux échanges centrés par la présentation d’un matériel clinique par l’un ou l’autre des participants. (matériel de supervision d’observation garantissant la confidentialité et l’anonymat). Ce travail occupe la matinée et une partie de l’après midi.
            Un thème est choisi pour la réunion suivante à partir de ce qui a été abordé dans la discussion.
            • Au fil des ans ont participé à ces réunions de travail

            E.About / M. Amar / C. Athanassiou / R. Ben Youssef / H.Chbani / M.C.C Choppy / P. Corde / S.Deffin / P.Delion / L. Falcao / V. Franchi / MC Le Guellec / G.Haag / M.Haag / A.M. Hennequin / D.Houzel / D.Huon / F.Jardin /N. Jaucourt / M.B.Lacroix / P.Lafforgue / A.Levy / R.Mascaro / A.Maufras Du Chatelier / D. Mellier / N.Minazzio / M.Monmayrant / M. Muller / S.M Passone / J. Pourrinet / R.Prat / J. Rochette / E.Rojas / R.Sandri / F.Souchaud / M. Squillante / J.Tricaud /A.Watillon / G. Williams/ F. Demaisons / S. Sanchez